La fin des abus

baril-petrole
Le Réseau action climat international (RAC-I), dont fait partie l’AQLPA, vient de demander aux pays industrialisés une réduction d’au moins 40 % de leurs émissions de GES d’ici 2020 par rapport à 1990! Les scientifiques du GIEC parlaient dans leur rapport de 2007 de réduction nécessaire de l’ordre de 25% à 40% pour ces mêmes pays.

Qu’est-ce qui fait croire aux membres du RAC-I qu’on doit maintenant viser le maximum avancé par le GIEC? Simplement parce qu’en consommant comme nous le faisons présentement, nous viderons la caisse de 24 (barils de pétrole bien sûr) en une soirée et se réveiller avec un solide mal de Terre… Pas le choix de s’en garder une couple au frigo…
Pour voir la position complète du RAC-I, cliquez ici (PDF).