Monthly Archives: December 2011

Nouveau texte à la COP17 : sentiment de déjà vu

On peut légitimement s’inquiéter des minces heures de sommeil du Titulaire du Groupe de travail sur l’action concertée à long terme au titre de la Convention (AWG-LCA). Ce dernier, qui affirmait encore hier soir être en période de consultation avec les parties, a produit un nouveau texte – une mise à jour de celui de samedi – qui fut mis en ligne ce matin vers 6h. Continue reading

Un autre prix fossile pour le Canada

Texte de remise du prix fossile au Canada

La position du Canada est claire lorsqu’on en revient à Kyoto: sans action de la part des principaux émetteurs industrialisés, le Canada ne bougera pas.  Les évènements de la fin de semaine dernière pourraient permettre de conclure que la Chine a dénoncé le bluff en annonçant une ouverture pour  une position plus flexible relativement aux discussions sur le climat. Malheureusement, il semble que le Canada ne soit pas prêt à honorer le pari alors que le ministre affirme que bien que la Chine avance, la position du Canada, elle, demeure fixe.

Continue reading

Un accueil mitigé du financement accéléré

Communiqué de presse
Réseau action climat Canada

Pour diffusion immédiate

Le financement accéléré est bien accueilli, bien qu’il soit entaché par l’inaction du gouvernement canadien aux négociations des Nations Unies sur le climat.

 

Durban, Afrique du Sud, 5 décembre 2011 – Le financement accéléré (fast-start financing) annoncé aujourd’hui par le gouvernement canadien est une indication tardive de la part du Canada démontant qu’il reste engagé à offrir un financement rapide aux pays les plus pauvres pour soutenir leurs actions urgentes en matière de changements climatiques. En apparence, ce montant (1.2 milliard sur 3 ans, annoncé précédemment) est une suite logique de l’engagement du Canada pris à Copenhague et à Cancún pour soutenir l’action climatique dans les pays pauvres. Pourtant, cette annonce laisse plusieurs questions importantes sans réponse. Il est également important d’analyser cette annonce en lien avec le rôle que le gouvernement joue présentement dans les négociations sur le climat à l’ONU. Continue reading

Quel protocole pour demain… ou après-demain?

Ce lundi, alors que les négociateurs reviennent tout juste d’un week-end occupé par la lecture pénible du premier texte produit par la COP17 concernant « l’action concertée à long terme au titre de la Convention », il demeure difficile de dégager la portée qu’aura le document final qui ressortira de Durban, si document il y a.

Pat Bonin aime le KP

Pat Bonin aime le KP

Suite à une séance plénière matinale et au travers des déclarations de certains négociateurs en conférence de presse, il est toutefois possible de dégager quelques éléments qui mobilisent les discussions à un niveau relativement général : celui de la structure qu’auront les accords, incluant leur éventuelle portée légale et leur période d’application. L’un des enjeux principaux de ces discussions est d’éviter un vide juridique entre le moment où prendra fin la première phase du Protocole de Kyoto (en 2012) et l’éventuel traité qui lui succédera, qu’il s’agisse d’une deuxième phase du protocole, d’un nouveau protocole incluant tous les pays, ou d’un autre mécanisme à définir. Continue reading

La COP17 accouche d’un premier texte

À Durban, ce samedi, le Titulaire du Groupe de travail spécial sur l’action concertée à long terme au titre de la Convention a présenté un nouveau texte de négociation faisant l’amalgame des propositions issues des discussions de la semaine. 131 pages d’obscurs paragraphes et de texte encadré de crochets qui indiquent à la fois la complexité de la négociation et la diversité des points de vue.

Le premier texte de la COP17

Le premier texte de la COP17

Un tel texte est donc difficile à interpréter et encore plus à présenter. Il contient des sections sur plusieurs enjeux de négociation comme la « vision partagée », les actions à prendre pour l’atténuation du changement climatique par les pays développés et les pays en développement, l’adaptation, le financement du Fonds climatique vert, le transfert de technologie, le renforcement des capacités, etc.

Je me propose donc aujourd’hui un petit exercice de vulgarisation à l’attention de nos lecteurs en me concentrant sur l’enjeu de la vision partagée. N’hésitez pas à apportez vos commentaires ou à poser des questions! Continue reading

5e prix Fossile pour le Canada

Texte de remise du prix Fossile au Canada

Les gens « renseignés » et ceux qui tentent de survivre accordent la 3e place au Canada lors de la remise des prix Fossiles.

Le ministre canadien de l’Environnement, Peter Kent, a déclaré hier que les personnes qui ont décerné les prix Fossiles au Canada au cours de la semaine étaient en fait des personnes «mal informées» et des « idéologistes».

3e place pour le Canada à la remise des prix Fossiles

Pourtant, du point de vue des spécialistes sur la question des changements climatiques, il semble plutôt que Kent soit parmi les ministres les plus « mal informés » au monde. Au lieu de reconnaitre sa responsabilité historique dans les changements climatiques et travailler avec les autres nations pour trouver des solutions, le Canada semble idéologiquement motivé à donner priorité aux pollueurs, avant le peuple, et au profit, avant la santé de la planète. Continue reading