Une délégation de l’AQLPA à la 19e Conférence des parties sur le Climat (COP19)

En direct de Varsovie, l’AQLPA commentera l’actualité climatique

Saint-Léon-de-Standon, 5 novembre 2013 – L’Association québécoise de lutte contre la pollution atmosphérique (AQLPA) avise les médias que sa délégation prend part à la 19e Conférence des parties sur le Climat (COP19) qui se déroulera du 11 au 22 novembre 2013 à Varsovie (Pologne). « Selon nos renseignements, le contingent de la société civile canadienne comptera entre 15 et 20 personnes seulement, incluant la délégation AQLPA! C’est un constat plutôt ahurissant vu l’importance de ces négociations pour l’avenir climatique de la planète » déclare Alain Brunel, directeur climat-énergie et chef de la délégation AQLPA. En préparant cette mission, l’équipe de spécialistes de l’AQLPA a notamment décortiqué le plus récent rapport du Groupe international d’experts sur le climat (GIEC) pour bien cerner les enjeux de ces importantes négociations internationales. Afin d’informer les Québécoises et les Québécois, les délégués de l’AQLPA produiront des communications régulières sur le déroulement des négociations. Les articles et communiqués seront publiés sur le blogue de l’AQLPA : www.blogueaqlpa.com.

Les membres de la délégation AQLPA à Varsovie sont :

Alain Brunel, directeur climat-énergie et chef de la délégation AQLPA

Titulaire d’un DEA de sociologie de l’action organisée à l’Institut d’Études Politiques de Paris, d’une maîtrise de sociologie de l’université Paris X Nanterre, d’un baccalauréat en communication et d’un certificat en sciences de l’environnement de l’UQÀM. Cofondateur de l’AQLPA, il a été consultant en France pendant 16 ans en hygiène, sécurité et conditions de travail, période pendant laquelle il a approfondi sa connaissance des enjeux environnementaux pour les entreprises et des enjeux climatiques, notamment pour l’Europe et l’Afrique.

Aida Ahmadi, coordonatrice climat-énergie AQLPA

Titulaire d’une maîtrise en entomologie agricole de l’université de Téhéran au cours de laquelle elle a étudié le rôle des agents de contrôle biologique en agriculture biologique. Elle détient également une maîtrise de l’université de Lund en Suède en Environnement et science de la durabilité pendant laquelle elle s’est intéressée à la controverse et à la mobilisation sociale autour des gaz de schiste. Elle s’intéresse particulièrement aux questions liées à l’énergie, aux mouvements sociaux et à l’agriculture. Elle faisait partie de la délégation de l’AQLPA présente à Doha au Qatar en 2012.

Marc Lebel, coordonnateur climat-énergie AQLPA

Diplômé au baccalauréat en communication, politique et société à l’UQÀM et titulaire d’une maîtrise en études internationales, concentration relations internationales, à l’Université Laval. Dans ce cadre, il a rédigé un essai sur la diplomatie climatique et le rôle de la société civile dans les négociations environnementales, en particulier sur le continent sud-américain. Ses champs d’intérêt sont les mouvements sociaux, les relations Nord-Sud, les mécanismes d’atténuation de la déforestation, le cadre institutionnel entourant le marché du carbone en Amérique du Nord et le rôle des États fédérés dans les négociations multilatérales sur le climat.

– 30 –

Source

Association québécoise de lutte contre la pollution atmosphérique (AQLPA)
Louise Lévesque, directrice des communications
T 418-642-1322 poste 294 / C 418-264-5575 / louise.levesque@aqlpa.com

Contacts

André Bélisle, président AQLPA
T 418-642-1322 poste 223 / C 418-386-6992 / andre.belisle@aqlpa.com

Alain Brunel, directeur climat-énergie AQLPA
C 514-835-3402 / alain.brunel@aqlpa.com